Archives pour la catégorie Road trip


12

Au pays des merveilles (1ère partie)

  

2200 km . Distance de Cairns à Uluru. 15 jours de road trip. 4 travelers.

Mardi 12 mai, retour au camping du « joyeux bordel » après une dernière soirée la veille chez Dean &Co. On prépare le voyage, on check la commodore, on organise le coffre puis on dort. On essaie. Ils sont bruyants ces allemands !

Mercredi 13 mai, on décolle de Cairns vers 8h avec Danny l’anglais et Damien le parisien, c’est parti pour près de 5h de route non stop.De la route encore et encore, sinueuse au départ, étroite et dangereuse parfois, trouée, inexistante quelques fois. On en prend plein la vue : des paysages grandioses, très dur à capter avec la caméra mais croyez nous. On retrouve le défilement des creeks plus ou moins larges et alimentées en eau. On commence à croiser les « road train », les trains de la route, des camions qui avec leurs trois remorques peuvent mesurer 53m de longs. On arrive à la cité de Lynd pour le lunch, près du quartier des affaires (c’est à dire la station et le bar). Là, on nous explique qu’on ne peut pas aller plus loin, la route est inondée et impraticable même pour les 4×4. Qu’importe, l’objectif était d’aller à Hughenden, mais nous passerons la nuit à Charters Towers. Il ne reste que 3h  en ligne droite. La faune ? C’est un peu le safari, des vaches sauvages sur la route, des émeus, des oiseaux multicolores, des bleus et jaunes, des gris /blanc et  oranges, aussi des aigles et des vautours trop souvent autour de carcasses de kangourous. Le soir on trouve le Woolworth, quelques courses, le camping, on monte les tentes de nuit, on mange autour du barbecue. On prend des cours de vocabulaire et de prononciation avec danny et on lui apprend quelques mots de français. Une dame nous refile son adresse pour du camping gratuit chez elle dans le sud de l’Australie. On fume, on dort.

Jeudi 14 mai, réveil à 6h15, grosse journée encore, on a prévu de rouler 8h, tout le monde est détendu. Sur la route on discute, on lit, on écrit, on dort, le temps est parfait : il y a du soleil, un peu de vent. On s’arrête pour le lunch dans le bled de Richemond, près d’un lac avec parc pour enfant et canons à eau. C’est parti, tous en maillot, ça fait du bien de se rafraîchir. Après ça petite soupe, thon en boite, tomate et corn, dessert : fruits au sirop. On fait de l’essence, c’est 10$ de plus que la veille (pour 100L), ça fait cher et ce n’est que le début. On roule, on roule, on roule direction Julia Creek. Au point I on apprend qu’il y a un concours de cow boy le lendemain.Le seul caravan park de la ville est rustique, peu d’arbres, le sol est sec et craquelé. Le type de l’accueil nous indique notre emplacement la bière à la main. Le camping est entouré de champs en friches, deux kangourous nous observe pas loin. On cherche le bottle shop, mais ici c’est le bar du coin qui fournit. Deuxième soirée tout les quatre, on se marre,  on boit de la fourX, malgré ça, il commence à faire plus frais le soir.

Vendredi 15 mai, on se lève encore tôt, pour aller au concours. Là bas, on ne se fond pas vraiment dans le paysage, ils sont tous en jeans, chemise à carreaux, chapeaux et boots. Jamais vu autant de chevaux et de vaches. Après, direction Mount Isa, petite journée, seulement 400km. On arrive vers 12h à destination, on va au point I pour trouver les campings. Le premier, pas terrible pour Damien et Danny qui dorment sans matelas, le deuxième fait l’affaire. Lunch à 15h, petit plongeon dans la piscine glacée. Le soir on monte au look Out, point culminant avec vue sympa sur la ville. Quelques photos devant le panneau indiquant toutes les grandes capitales… sauf Paris, Damien est dégouté, Danny le chambre.

Samedi 16 mai, réveil tôt et difficile, un peu fait la fête la veille. Après 2h de route on débarque dans le Northern territory, on accélère à 130. Depuis le début des termitières,pouvant atteindre 2 mètres de haut, bordent les routes. Ici, elles sont plus nombreuses et plus rouges. On  approche du désert. Les paysages changent aussi, on peut voir des petites montagnes rocheuses, la végétation est plus sèche, on voit plus d’arbres morts. On trouve un endroit pour manger, on se rend compte rapidement que les mouches sont aussi de la partie. Impossible de rester. On mangera 100km plus loin au road house. Le soir on s’arrête à Tennant Creek. On rencontre de plus en plus d’aborigènes qui semblent errer dans les rues. Vers 20h au camping, autour d’un feu, un vieux bushman, Jimmy hooker, nous fait sont show, avec son accent à couper au couteau, on ne comprend pas grand-chose. Malgré tout, on apprend pas mal de chose sur les plantes, certaines servent  de savon, de mouse à raser, d’anti moustiques… Nous avons ensuite le plaisir de goûter aux vers cuit dans la cendre. Bonne ambiance, malgré notre jeune âge au milieu des têtes grises. On discute un peu avec tout le monde. Soirée instructive, on se couche tôt.

Dimanche 17 mai, on est à 500 km d’Alice Springs, on fait de l’essence, qui est toujours de plus en plus chère. On rempliera le bidon plus tard. En chemin, on s’arrête aux Devils Marbles, les billes du diable. Un champ immense de rochers rouges et ovales. On se demande ce qu’elles font là. Peut être un cousin éloigné d’Obélix qui est passé par là!Quelques photos marrantes et on repart. Les termitières disparaissent peu à peu, le climat peut être. On arrive à Alice Springs, moins jolie que Mount Isa au premier abord mais on appréciera plus tard. On trouve un camping, on gruge, on est 4, mais on est 3 pour le tarif. A l’accueil, une belge. On se ballade tranquillement, on écoute de la musique « People are strange », « Where is my mind  »à ce stade du voyage, on ne fait plus la différence entre un jeudi et un dimanche. Le soir, on nourrit les Rocks wallabies qui descendent de la montagne proche du camping.  On ne se couche pas tard mais on profite de chaque instant avec la fine équipe. On dormira habillé vue la fraicheur de la nuit.

Lundi 18 mai, nous avons rendez vous au cœur de l’Australie. Après 500km de désert rouge, un lunch dans un road house en  luttant contre les « fucking » mouches, on se retrouve à l’Ayers Rocks resort, dans un camping plutôt cher. L’endroit est touristique, façon désert. Beaucoup de 4×4, nous on est chargés à bloc mais à l’aise dans la Commodore. Le soir c’est le grand rendez vous du sunset, tous les gens postés devant l’Ayers Rock, c’est-à-dire à 5km à vol d’oiseaux, attendant que le soleil se couche, faisant changer la couleur du rocher. Ensuite c’est la libération car les mouches se couchent également. Pour voir le rocher, il faut payer 25 $AUD mais on peut y retourner pendant 3 jours. Le soir, petit diner à la cuisine du camping, on croise un dingo ! On reste habillé pour dormir, il fait vraiment très froid la nuit et le matin.Demain on ira voir l’Ayers rock au lever du soleil.

—–fin de la première partie, en attendant le meilleur—–

Nous avons passé 4h pour résumer ce road trip, on a fait la video aujourd’hui, mais il en reste peut être 2 à réaliser, donc pas mal de paysages, et de choses à raconter(par contre le reste du mot est fini lui, mais sans la video c’est pas marrant…breefffff, vous aurrez la suite certainement demain, en attendant regardez ça. abusez vous bien.

PS: on est à Darwin depuis 5 jours après avoir parcouru plus de 4200km depuis Cairns.

 

http://www.dailymotion.com/video/x9fpir


12

septembre 2018
L Ma Me J V S D
« jan    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
  • Album : en attendant le meilleur
    <b>1003868.jpg</b> <br />

sujets

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

in the death car

in the death car

Chasse au kangourou

Chasse au kangourou

Iggy Pop

Iggy Pop

F***ing big spider

F***ing big spider

Grey nurse shark, Coral Bay

Grey nurse shark, Coral Bay

humpback whales-Exmouth

humpback whales-Exmouth

Cool kangourou

Cool kangourou

South Bank-Brisbane

South Bank-Brisbane

Manta ray-Coral bay

Manta ray-Coral bay

Commentaires récents


"Origami" , petite chambre ... |
france2009 |
maxestelle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les manouches en amerique c...
| hugues et sabrina au soleil
| JC & Marmotte in Australia